Jaeger LeCoultre x UNESCO Sauvegarde des Fonds Marins

Pour la manufacture horlogère suisse Jaeger LeCoultre établie dans la vallée de Joux depuis 175 ans, la préservation de l’environnement ne se résume pas à une simple histoire de mode, c’est avant tout une prise de conscience de longue date et la participation concrète et régulière en faveur de causes écologiques dans un seul objectif, celui de rendre le temps qui passe encore plus beau « Making Time More Beautiful ».
Cette philosophie l’a conduite à s’engager dernièrement aux côtés du Centre du Patrimoine Mondial de l’Unesco et d’apporter ainsi un soutien financier immédiat sous forme de donation mais aussi technique – grâce au robot Jaeger LeCoultre 1 qui a plongé à 1080 mètres avec une Master Compressor Diving – à la préservation de huit sites marins inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco.
Sont concernés : les îles Galapagos, la Grande Barrière de Corail, le golfe de Girolata, la région côtière de Sian Ka’an, le golfe de Californie, le sanctuaire des baleines d’El Vizcaino, le récif de Tubbataha, la presqu’île de Valdes, l’île de Malpelo, le parc National de Coiba et l’île Cocos… autant de lieux paradisiaques mais en grand danger. Cette maison collabore aussi parallèlement jusqu’en mars 2009 avec l’International Herald Tribune à sensibiliser le public à l’urgence de sauver ces fonds marins en soutenant financièrement les actions de l’Unesco. Celle-ci a organisé en février dernier pour la première fois des enchères en ligne mettant en vente un garde-temps d’exception, le prototype Numéro 1 du Master Compressor Extreme W-Alarm Tides of Time : la somme atteinte 13 540 £ sera dans son intégralité reversée au site de Tubbataha des Philippines. Une cause qui nous concerne tous et une marque qui a à cœur de contribuer à la sauvegarde d’un patrimoine commun, notre belle planète bleue.Un esprit de développement durable à promouvoir afin de respecter l’autre pour mieux vivre tous ensemble. Merci à Nat pour le billet… ;)
© Photos DR
Un jaune ensoleillé et printanier illumine ces escarpins signés Oscar de la Renta : ils se distinguent par leur silhouette glamour, leur cambrure élégante et leur haut talon sculpté. Une fleur origami dentelée complète exquisément ce look oh combien féminin et fashion. Sexy, ces chaussures plateformes à bout ouvert conjuguent…
Né à York dans le Maine, Paul Villinski qui comptabilise à son actif plus de 90 expositions vit à New York depuis 1982. Cet artiste passionné entre autres de parapente et de planeur s’est inspiré de ces expériences aériennes pour imaginer des œuvres murales magnifiquement décoratives et éthérées.Son travail artistique…

Commentaires FB

commentaires via FB

Ne manquez plus de news MaxiTendance !

Abonnez-vous gratuitement et maintenant à la Newsletter