A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

Artistes, poètes, musiciens ou encore photographes, tous ou presque sont tombés amoureux de Paris, une ville pour laquelle ils ont consacré une partie de leur oeuvre et Constantin Mashinskiy n’a pas échappé à cette constante…

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

Depuis que ce directeur artistique russe a posé ses valises dans la capitale française, il n’a cessé de la parcourir pour aller à la rencontre de ses habitants qui lui ont permis de les prendre en photo pour les exposer dans sa « galerie virtuelle ». C’est en effet sur son blog intitulé tout simplement « 365 Parisiens » que cet artiste de l’image a publié les portraits en noir et blanc de ces Parisiennes et de ces Parisiens de style, de culture, d’origine et de niveau social différents, mais qui ont un point commun, leur amour inconditionnel pour Paris qu’ils décrivent parfois en quelques mots !

A Lire :  Célébrités et Toiles de Maître sur le Bout des Doigts

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

, A la rencontre des Parisiennes et des Parisiens durant 365 Jours

Paris vue du côté de ses habitants, c’est encore mieux !

© Images : Constantin Mashinskiy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *