Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

Si vous pensez que le froid enfin arrivé sur la France sans crier gare comme nous le répète ce lundi à l’envi la presse est un peu mordant, je vous propose d’en remettre une couche – ‘vestimentairement’ parlant – et de partir en Russie, en plein coeur de la Sibérie.

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

Direction le Grand Nord

Ceux qui s’y sont rendus – comme moi – connaissent le sens inné de l’hospitalité et la générosité de ce peuple mais savent également que les Russes s’accommodent parfaitement de ces températures en dessous de zéro. Le photographe néo-zélandais Amos Chapple n’a pas hésité une seconde à quitter le Pacifique Sud et à partir braver ce froid sibérien partageant entre autres le quotidien des cinq cents habitants de ce village et à montrer la vie de ces hommes, femmes, enfants et animaux dans des conditions extrêmes.

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

De Iakoutsk à Oïmiakon 

Parvenir jusqu’à ce village nécessite ici comme la plupart du temps en Russie deux jours de route depuis Yakutsk, la capitale de la région, ville de 300 000 habitants réputée elle aussi pour ses températures moyennes hivernales de – 34 ° C, détenant cette fois-ci le record de grande ville la plus froide au monde.

A Lire :  Rues de la Havane aux Couleurs Pastel et à l'Esthétique Rétro

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

Une fois arrivé dans ce village considéré comme l’endroit habité le plus glacial sur terre  – en 1933 on avait enregistré – 67,7 ° C  -, il est facile de remarquer que les véhicules à moteur restant dehors doivent impérativement continuer à tourner, que la tuyauterie intérieure est réduite à son minimum et que la viande constitue l’aliment de base, rien ne poussant dans de telles conditions.

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

Pour ce qui est de Amos, outre le fait de s’accoutumer à ce froid qui vous transperce des pieds à la tête, son défi le plus ardu a été de faire fonctionner son appareil-photo qui lui aussi gelait sur place. Pour en savoir plus sur les aventures de ce photographe baroudeur raconteur d’histoires Amos Chapple, rendez-vous sur son compte Facebook ici ou sur Stocksy là.

A Lire :  Apiculteurs de l’Extrême dans les Montagnes de l'Himalaya par Andrew Newey

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

, Bienvenue en Sibérie, les plus Froids Endroits Habités de la Planète

Avant de dire que vous avez froid… pensez-y à deux fois ! 😀

Via © Images : Amos Chapple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *