Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

Entre Russie et Chine, il est un endroit sur terre où le nomadisme fait encore partie du mode de vie des habitants, terre de steppes, de montagnes et de plaines désertiques. En Mongolie, la liberté se goûte et s’apprécie à sa juste valeur jour après jour, véritable escapade temporelle et spatiale.

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

Retour en Mongolie

L’explorateur Hamid Sardar-Afkhami, réalisateur du film ‘The Reindeer People’, nous avait déjà invité à découvrir le quotidien de ce peuple de nomades. le photographe autodidacte et aventurier Pascal Mannaerts est lui aussi parti à la rencontre de ces hommes, femmes et enfants épris de liberté à la beauté éclatante.

A Lire :  Ces Scènes Epiques ont Entièrement été Fabriquées en Carton (video)

Peuple turc d’éleveurs de rennes, les Tsaatan vivent dans les forêts et les plaines du Nord de la Mongolie, près du lac Khovsgol. Ils sont parmi les derniers éleveurs de rennes au monde entretenant avec leurs animaux une relation unique, leur faisant dire que si ces animaux disparaissaient, ils sonneraient la fin des Tsaatan et de leur culture.

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

Nature et grand espace, le sanctuaire des hommes libres

En effet ceux-ci leur fournissent moyen de transport, lait, fromage, viande : rien ne se perd, tout est récupéré comme les poils de rennes servant à coudre les vêtements, le bois utile pour fabriquer des outils, les excréments des bêtes servant de combustible aux poêles.

A Lire :  Des Demoiselles s'Invitent dans de Célèbres Toiles de Maitres

Par contre les Tsaatan ne mangent presque jamais la viande de leurs rennes, ce qui leur confère une place à part. Cinq à dix fois par an, les hommes se déplacent forts d’un passé de plusieurs milliers d’années vécus dans la taiga subarctique d’Uhlan. Pour en savoir plus sur cet autodidacte passionné de photos, de rencontres et de voyages, rendez-vous sur sa page Facebook, son site Parchemins d’Ailleurs, ou sur Yellowkorner pour offrir ou vous offrir l’un de ses clichés.

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

     , Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

, Les Derniers Eleveurs Nomades de Rennes Vivent Heureux en Mongolie

Une rencontre exceptionnelle entre un peuple menacé par la perte de soncheptel et par les sirènes d’une vie moderne.`

A Lire :  Yana, le Chat aux Deux Visages à la Beauté Unique

Via © Images : Pascal Mannaerts / Parchemins d’Ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *