, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

Photographe new yorkais, Elias Weiss Friedman, est aussi connu sous le nom de ‘The Dogist’ capturant depuis 2013 dans les rues, des chiens dans plus d’une trentaine de villes autour du monde. Cette star d’Instagram – qui est également ‘The Catist’ bien qu’il n’ait pas de chat et avoue qu’il tombe moins souvent sur ces derniers dans la rue pour les photographier – vient de publier un attendrissant, touchant mais aussi amusant album photos intitulé ‘The Dogist: Photographic Encounters with 1,000 Dogs.

Portraits au naturel

Pour justifier cette passion canine, celui-ci raconte au Huffington Post que d’une part avoir un chien lui manquait mais que d’autre part il ne voyait personne capable de parler de leurs histoires avec grandeur et beauté. Il adorait depuis toujours les chiots qui grandissent, tant le sien que  celui des autres et souhaitait continuer à avoir une activité créative.

A Lire :  Quand les Vagues qui se Brisent se Font Sculptures Éphémères

C’est lors d’un voyage en Europe que l’occasion lui est donnée : il rencontre un boxer ô combien photogénique qui devient le premier chien à poser et à apparaître à la une de The Dogist. Bien évidemment, sur Instagram, son nombre de followers ne cesse de croître publiant des images accompagnées du hashtag #dogsofinstagram, rassemblant non seulement les amoureux des chiens mais aussi ceux séduits par ce thème.

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

Pour ce dernier ‘Il est assurément encourageant d’avoir autant de fans bien que honnêtement je ne sois par surpris que les gens aiment (the dogist). Si vous aimez les chiens, c’est une des meilleurs choses au monde. Si ce n’était pas mon projet, je serais certainement un follower.’ Et si parmi nous, certains continuent à croire que tout cela ne sert pas à grand chose… détrompez-vous.

A Lire :  La Timidité des Cimes, Quand les Arbres ne se Touchent Pas

Il a reçu dernièrement un mail des propriétaires d’un chien appelé Cooper mort quelques jours après qu’il l’ait photographié à LA. Ceux-ci lui ont dit que la photo publiée de leur chien sur son blog avait été pour eux d’un grand réconfort et consolation durant cette période difficile. Ce mot touchant lui a de nouveau rappelé l’importance d’une photo et que toute interaction aussi rapide soit-elle ou aléatoire peut être forte en conséquences. Pour en savoir plus sur The Dogist, rendez-vous sur son Tumblr, son compte Instagram, sa page Facebook.

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

, The Dogist, le Livre aux 1000 Chiens Photographiés Tout Autour du Monde

Et comme les chats noirs hier, les chiens – qu’ils aient été abandonnés, maltraités, de race ou croisés – méritent d’être aimés mais trop restent encore à attendre dans une cage étroite le bonheur de connaître la chaleur d’un home, sweet home.

A Lire :  Martin Middlebrook Photographies : "Faces of Hope" Le Livre

Via © Images : Elias Weiss Friedman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *