, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

Après avoir avec facétie parsemé son environnement urbain de poétiques silhouettes soigneusement mises en scène, le street artiste espagnol Pejac revisite régulièrement telle ou telle situation à travers son art : Istanbul, l’Asie ont ainsi fait l’objet de toute son attention.

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

Histoires de Palestine

Cette fois-ci c’est à Amman, capitale de la Jordanie aux 3 millions d’habitants, que celui-ci s’est arrêté pour y laisser sur les murs défraichis une note artistique. Les réfugiés palestiniens d’Al Hussein, un camp datant de 1948, conséquence du conflit israélo arabe, sont les héros ici de ses fresques murales sobrement minimalistes narrant leur histoire, leur quotidien.

A Lire :  Etude Illustrée de Mains Couvertes de Fleurs et d'Abeilles

L’expert en trompe-l’oeil s’est servi de l’effritement de la peinture des maisons pour y graver paysages évocateurs et conter la fierté de ces hommes et de ces femmes. Ici ce Roi lion sur un piédestal à proximité d’une inquiétante pelleteuse, là ce pays qu’ils ont dû quitter, la migration vers un ailleurs plus sûr, sont autant de scènes symboliques qui résument leur histoire et leur détresse.

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

, A Amman l’Artiste Pejac Rappelle à tous l’Histoire des Palestiniens

Seul un cerf-volant donne ici une touche plus légère qui n’est pas sans nous rappeler celle d’un autre street-artiste qui lui avait dessiné un chat jouant avec une pelote de laine faite de fil barbelé mais il est vrai que c’était dans la bande de Gaza.

A Lire :  Gigantesques Portraits d'Inconnus Projetés sur Central Park à New York

Via © Images : Pejac

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *